Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 12:38

L’association « Kabellion » communique.

 

Le patrimoine juif de Cavaillon est abandonné

L’un des plus importants et des plus anciens ensembles immobiliers appartenant au patrimoine juif de France se trouve à Cavaillon.

Il s’agit d’une « carrière » ou ghetto juif parvenu intact jusqu'à nous avec son puits, ses maisons, dont celle du rabbin, la boulangerie rituelle, le mikveh ou bain rituel juif et bien sûr, la très belle synagogue. Il s’agit du seul exemple européen témoignant de la vie d’une communauté juive pendant tout le temps de sa présence à Cavaillon, du Moyen-âge jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. C’est donc un témoignage unique au monde.

Une partie de ces édifices est située dans « l’îlot Jouve », propriété de la Fondation Calvet d’Avignon qui laisse à l’abandon ce patrimoine inestimable…

 

Un projet immobilier destructeur

Pendant 70 ans, la Fondation Calvet a utilisé les locaux comme dépôt, en assurant un entretien minimum.

En 2006, la Fondation a proposé l’îlot à la vente à un promoteur afin d’y réaliser des logements neufs, en ne conservant que les façades sur rue de l’îlot. Cette opération immobilière était une atteinte irrémédiable au patrimoine culturel français et au patrimoine cultuel juif.

En début d’année 2011, l’association Kabellion a décidé de dénoncer ce projet destructeur. Grâce aux multiples réactions de soutien que nous avons obtenues, le promoteur a décidé de renoncer à la construction de son immeuble, le 15 mars 2011.


Une première victoire

Le projet immobilier est maintenant écarté, mais les pires dangers menacent encore ce patrimoine. En effet, depuis la fin du mois de mars 2011, l’îlot Jouve est inoccupé ; la conservation des musées de Cavaillon a quitté ces locaux insalubres et dangereux. Il sont donc laissés à l’abandon par son propriétaire, la Fondation Calvet.

Demain, ce patrimoine sera peut être squatté, vandalisé ou incendié comme cela se produit souvent pour les bâtiments abandonnés en ville. Quant aux collections du musée, laissées sans surveillance, nous redoutons à la fois le vol ou plus simplement, leur détérioration à cause des infiltrations d’eau…

Mais la Fondation n’a que faire de cette situation, car en janvier 2011, elle a tout simplement demandé le retrait du label « Musée de France » (dans quels buts ?).

Face à tous ces dangers, le renoncement du promoteur est une première victoire, mais ne constitue pas une garantie pour la sauvegarde de ce patrimoine. Il est donc important de rester mobilisés...


Toujours une unique solution : la cession de l’îlot Jouve à la ville de Cavaillon

Ce patrimoine cavaillonnais doit devenir propriété de la ville et de ses habitants. Pour cela, l’association Kabellion place toute sa confiance dans la ville de Cavaillon pour réaliser enfin le musée juif comtadin voulu par les donateurs : la famille Jouve.


Rendons le patrimoine de Cavaillon aux Cavaillonnais.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nombre de visiteurs

depuis le 01/11/2010

Rechercher