Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 09:52

 

 

 

CONFÉRENCE

 

Samedi 25 mars 2017 à 14h30

 

salle Bouscarle à Cavaillon

 

 

Crises morales et matérielles

sur le front et à l'arrière

1917-1919

 

 

par Serge TRUPHÉMUS

 

 

Le chemin des Dames

Le chemin des Dames

 

 

     L'année 1917 est indéniablement un tournant de la première guerre mondiale. L'entrée en guerre des USA - Avril 1917 - et les révolutions russes vont avoir des conséquences aussi imprévues qu'inattendues. Une crise morale perceptible sur le front fait écho aux échecs militaires cuisants et aux sacrifices devenus insupportables depuis la bataille du Chemin des Dames.

 

CONFÉRENCE  "Crises morales et matérielles sur le front et à l'arrière - 1917-1919" samedi 25 mars 2017

 

 

      La crise morale est tout aussi perceptible à l'arrière, où les difficultés économiques et les pénuries ajoutent aux affres endurées par les familles de ceux qui combattent en vain depuis trois longues années, ce qui se traduit par des grèves, des manifestations, des actes d'incivilité… Dans la mémoire collective les désertions, les mutineries, la question toujours sensible des fusillés pour l'exemple restent attachées à l'année 1917, alors que localement la réalité est parfois toute autre.

 

     Serge Truphémus propose d'évoquer le destin du Vaucluse et des Vauclusiens durant la période qui débute en 1917 pour ne s'achever qu'en 1919, afin de confirmer ou d'infirmer certaines idées reçues.

 

CONFÉRENCE  "Crises morales et matérielles sur le front et à l'arrière - 1917-1919" samedi 25 mars 2017

 

 

      Serge Truphémus, professeur en Histoire-Géographie au lycée d’Apt, poursuit des recherches historiques principalement sur le Vaucluse durant les conflits au XXème siècle.


     En 2014 un premier livre a été publié sur l'histoire d'une famille originaire de Marseille et d’Avignon : Trois frères en guerre, Martin-Laval, Une famille de Marseille en 1914-1918. Éditions Privat de Toulouse. Ce livre a reçu le Prix de Lourmarin de l'Académie d’Histoire d’Aix-en-Provence, puis s’est vu décerner le Prix des Marseillais 2014, dans le cadre du Carré des écrivains du Comité d’Histoire du Vieux-Marseille.
     En 2017 doit paraître un nouvel ouvrage intitulé : Vaucluse 14-18. Vivre dans un département de l’arrière durant la grande Guerre.


     Membre de l’association Archipal (Archéologie et Histoire du Pays d’Apt et Luberon) Serge Truphémus anime par ailleurs des rencontres et débats pour faire partager au grand public l’état de ses recherches et réflexions.

 

Repost 0
Published by Kabellion - dans Activités
commenter cet article
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 15:53

 

 

CONFÉRENCE

 

Samedi 11 mars 2017 à 14h30

 

salle Bouscarle à Cavaillon

 

 

LA GARANCE

 

par Jean DUBUISSON

 

CONFÉRENCE : LA GARANCE samedi 11 mars 2017 à 14h30, salle Bouscarle à Cavaillon

 

La plante, utilisée depuis l’Antiquité, fournit une teinture rouge. La garance fut d’abord exportée de Hollande. En 1790, la France satisfaisait à sa production.

C’est la racine de couleur rose qui intéresse le cultivateur; enfoncée profondément dans le sol, elle s’arrache à la houe, maniée par deux personnes; elle réclame pour cela une main d’œuvre abondante. Son avantage venait du fait qu’elle se récoltait à une période de l’année où les bras n’étaient pas mobilisés ailleurs. Elle a permis le défrichement de terrains incultes puisqu’on compte vingt mille hectares en 1816 et plus de trente mille en 1862 dans le département.

Sa teinture servait en particulier à la coloration des pantalons rouges de l’armée.

 

CONFÉRENCE : LA GARANCE samedi 11 mars 2017 à 14h30, salle Bouscarle à Cavaillon
CONFÉRENCE : LA GARANCE samedi 11 mars 2017 à 14h30, salle Bouscarle à Cavaillon
CONFÉRENCE : LA GARANCE samedi 11 mars 2017 à 14h30, salle Bouscarle à Cavaillon

 

 

"La culture de la garance (1ère moitié du XIXème siècle) a été pour le Vaucluse le point de départ de son essor industriel. Évolution qui verra une modification de l'occupation des terres agricoles et la conversion du moulin à eau en usine. Des agriculteurs, des mécaniciens, des chimistes avignonnais, impliqués dans ce développement, élèveront le département au premier rang mondial de l'exportation de la garance et de ses dérivés, tels Jean Baptiste Bonnet, les Thomas père et fils, Jules François Pernod, Jean-Henri Fabre, etc.

Mais la production de colorants de synthèse portera un coup fatal à l'économie garancière de la région, tant sur le plan agricole qu'industriel. On assistera en quelques années (milieu XIXème siècle) à la disparition d'une culture qui occupait la moitié des terres agricoles et fournissait du travail à une grande partie de la population. " (J. Dubuisson)

 

CONFÉRENCE : LA GARANCE samedi 11 mars 2017 à 14h30, salle Bouscarle à Cavaillon

 

Jean DUBUISSON est né en 1942 en Normandie.

Il est ingénieur chimiste spécialisé dans la fabrication et la transformation de polymères.

Retraité depuis 2002 il a entrepris une seconde activité dans le domaine de l'archéologie industrielle et consacre une grande partie de son temps pour la recherche historique locale.

Il participe à la vie de plusieurs associations comme les Compagnons de l'Harmas et du Naturoptère (Sérignan-du-Comtat), est vice-président de l'Association pour la Sauvegarde et Promotion du Patrimoine Industriel en Vaucluse (ASPPIV) et membre de l'Académie de Beaumes-de-Vaucluse.

Depuis 4 ans il participe aux travaux du Groupe d'Archéologie de Carpentras et de sa Région.

 

Il est co-auteur de Gigondas, de la terre à l'eau purgative (2010)

Auteur de :

Les eaux minérales de Beaumes-de-Venise (2013)

L'industrie des  "toiles peintes" ou indiennes à Avignon (2014)

Évolution de l'industrie garancière dans le Vaucluse (2015)

En préparation : L'industrie du soufre dans la région d'Apt au 19e siècle.

Repost 0
Published by Kabellion - dans Activités
commenter cet article
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 16:46
CAVAILLON AUTREFOIS... deuxième projection du DVD de Jean-Claude PIERI
Repost 0
Published by Kabellion - dans Activités
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 21:26

 

 

CONFÉRENCE

 

 

Samedi 11 février 2017

 

salle Bouscarle 14h30

 

 Cavaillon

 

 

LAVOIRS DE PROVENCE

 

"Lavadou dins nòstis endré"

par

 

Pierre ESCOFFIER

 

      Longtemps la lessive s'est faite au bord de la rivière, sur une pierre inclinée ou une simple planche, et sans abri. À la fin du XVIIIs. un besoin d'hygiène croissant se fait sentir en raison de la pollution industrielle et au XIXles nombreuses épidémies incitent à construire des lavoirs couverts. On votera même des subventions pour la construction de lavoirs publics. 

 

CONFÉRENCE : samedi 11 février 2017 "Les lavoirs en Provence"
CONFÉRENCE : samedi 11 février 2017 "Les lavoirs en Provence"

 

 

     "Aujourd’hui, sous la voûte du lavoir le bruit du battoir ne résonne plus, ni le rire des femmes, et même bien souvent le gargouillis de l’eau a cessé. Dans de nombreux villages on l’a démoli. Et pourtant ce petit bâtiment fut le coeur du village, lieu de rencontres et d’échanges: Le Royaume des femmes."

CONFÉRENCE : samedi 11 février 2017 "Les lavoirs en Provence"
CONFÉRENCE : samedi 11 février 2017 "Les lavoirs en Provence"
Repost 0
Published by Kabellion - dans Activités
commenter cet article
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 23:07

 

 

 

 

CONFÉRENCE

 

 

Samedi 21 janvier à 14h30

 

salle Bouscarle à Cavaillon

 

 

"Entre colline et Condamines"

 

 

par Robert SADAILLAN

 

 

 

       Les avenues Georges Clémenceau et de la Libération correspondent à ce qu'on appelait autrefois le départ de la route d'Avignon.

Situé selon l'expression "à un jet de pierre" de la ville, ce mini-quartier est aujourd'hui un grand méconnu; on le traverse sans le voir.

Robert Sadaillan nous invite à le redécouvrir et à suivre sa longue histoire depuis l'Antiquité jusqu'aux réalisations les plus récentes.

 

CONFÉRENCE samedi 21 janvier "Entre colline et Condamines"
Repost 0
Published by Kabellion - dans Activités
commenter cet article
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 12:25

 

CONCERT DES ROIS

 

Dimanche 8 janvier à 16h

 

Cathédrale Saint-Véran de CAVAILLON

 

CONCERT DES ROIS : dimanche 8 janvier 2017 à 16h Cathédrale Saint-Véran de CAVAILLON

 

David SÉNÉQUIER orgue et chant

 

Antoine PARISOT trompette

 

L'Embelido Cavaillon

La Paroisse de Cavaillon

La Confrérie de la maintenance des traditions provençales

 

 

vous conduiront de l'Annonciation à l'Épiphanie

à travers des noëls anciens et des œuvres de

 

LITAIZE, BEAUVARLET-CHARPENTIER,

BACH, FRANCK, RAMEAU,

TOURNEMIRE, HAYDN, CHARBONNIER,

HAENDEL et BIZET,

 

composées sur ces mélodies anciennes.

 

    Ces airs accompagneront les nombreux participants

à la crèche vivante et

à l’arrivée des Rois Mages dans la cathédrale.

 

 

Participation libre aux frais

 

☆☆☆

 

David SÉNÉQUIER est né en 1989. Il débute son apprentissage musical en 2004 au C.R.D de Digne-les-Bains puis au Conservatoire d'Aix-en-Provence dans la classe de Madame Chantal de ZEEUW ( ancienne élève de J. LANGLAIS, grand prix du disque et organiste titulaire de la cathédrale d'Aix.). Il est actuellement au C.R.R de Perpignan dans la classe de Monsieur Jean-Pierre BASTON ( ancien élève de Michel CHAPUIS et organiste titulaire de la cathédrale de Perpignan), où il obtient son prix de musique de chambre baroque dans la classe de Monsieur Benjamin GASPON et aussi son prix de Formation Musicale. David Sénéquier est organiste de la collégiale Saint-Laurent de Salon de Provence et régulièrement invité pour assurer des concerts en France.

Il a joué dans le cadre du festival " Orgue en Ascension " de Tournus (orgue de 1626) dans un programme autour de la poésie de l'orgue et à Marseille pour  "Les auditions du Marché " aux Grandes orgues de Notre-Dame-du-Mont. Son intérêt pour la musique de chambre l’amène à jouer avec plusieurs instruments  (trompette, traverso baroque, instruments traditionnels, violon, etc...) en découvrant des répertoires originaux et très peu joués.

 

Antoine Parisot débute la trompette à l'âge de 7 ans avec Gérard Occello à l'école de musique de Martigues puis au Conservatoire d'Aix-en-Provence dans la classe de Jean-Marc Regoli. Antoine est solo de l'orchestre du pays d'Aix junior et il a participé à la "Flûte enchantée" de Mozart au dôme de Marseille avec l'orchestre philharmonique Provence-Méditerranée. Il est actuellement en cycle spécialisé de Trompette au conservatoire d'Aix-en-Provence.

 

CONCERT DES ROIS : dimanche 8 janvier 2017 à 16h Cathédrale Saint-Véran de CAVAILLON
Repost 0
Published by Kabellion - dans Activités
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 09:49

 

 

 

CONCERT

 

 

Maurice DURUFLÉ

 

 

Requiem

 

(pour le 30anniversaire de sa disparition)

 

 

Gabriel FAURÉ Cantique de Jean Racine 

 

Martial CAILLEBOTTE Psaume 132

 

Ecce Quam Bonum

 

 Jehan ALAIN Litanies pour orgue

 

 

 

Chœur Symphonique

 

de Montpellier Languedoc Roussillon

 

Luc ANTONINI orgue

 

Vincent RECOLIN direction

 

 

 

DIMANCHE  20 NOVEMBRE 2016

 

Cathédrale Saint-Véran 

 

Cavaillon  16h


 

En partenariat avec

Musique Sacrée et Orgue en Avignon

 

Entrée: 15 € (gratuit pour les moins de 18 ans) 

 

réservation: : 0 892 68 36 22 ou www.francebillet.com

billetterie à l'entrée.

 

Kabellion et Musique Sacrée et Orgue en Avignon  

associations membres d'Orgue en France

 

 

CONCERT Saint-Véran et Sainte-Cécile Dimanche 20 novembre à 16h Hommage à Maurice Duruflé
CONCERT Saint-Véran et Sainte-Cécile Dimanche 20 novembre à 16h Hommage à Maurice Duruflé

     

 

     Le Chœur Symphonique de Montpellier Languedoc-Roussillon, a été créé en 2006, à l’initiative de René Kœring, directeur de L’Opéra et de l’Orchestre National de Montpellier, et d’Hervé Niquet, chef d’orchestre et de chœur, en résidence à Montpellier, dans le but d’adjoindre une grande formation chorale à l’Orchestre National de Montpellier Languedoc-Roussillon, et aborder ainsi les œuvres chorales d’envergure des XIXe et XXsiècles.

   Ce chœur à géométrie variable en fonction des œuvres produites, est composé de choristes,  auditionnés, sélectionnés et préparés par Hervé Niquet, son directeur artistique de 2006 à 2011, puis par Vincent Recolin depuis 2012.  

 

  Cévenol d'origine, Vincent Recolin a une double formation d'organiste et de chanteur. Il commence ses études musicales au Conservatoire Régional de Montpellier pour ensuite les poursuivre à Bruxelles et à Mons jusqu'à l'obtention de cinq Premiers Prix dont le Diplôme Supérieur d'orgue et un premier prix d'analyse musicale dans la classe de Harry Halbreich. Il se perfectionne ensuite dans la classe d'orgue de Michel Chapuis pour l'interprétation de la musique allemande du XVIIe siècle et fréquente parallèlement des stages d'orgue, de clavecin, de chant et de direction de chœur. 

   Il a été professeur d'orgue au Conservatoire Communal et à l'Académie Saint-Grégoire de Tournai ainsi que chargé de cours (section musique ancienne) au Conservatoire Royal de Bruxelles.

  Il rejoint en 1998 le Chœur Régional Provence-Alpes-Côte-d'Azur dont il dirige le Vocal Provence au côté de Michel Piquemal. En 1999, il crée la Maîtrise de Nîmes avec Françoise Cuillé.

  Il est invité dans différents festivals en Europe et au Maroc, prépare le Chœur Régional pour différents chefs renommés, organise avec Viviane Loriaut des stages de chant choral à Cervione en Corse accompagné par l’ensemble Quinta d’Isula.

  Il s’installe au Musée des Beaux Arts de Nîmes avec la Maîtrise et crée les Concerts au musée, participe à la formation des enseignants à l’IUFM, dirige la Maîtrise de l'école de Musique d'Alès...

  Depuis septembre 2010, il est chef de choeur à Opéra Junior de Montpellier dirigé par Jérôme Pillement. Il est également directeur artistique du chœur des Alpes de Provence dirigé par Christine Gervais et il enseigne le chant choral à l'école de musique d'Alès.

  Il prépare les choeurs pour Radio France dans Oresteia de Xenakis, pour les chorégies d'Orange dans Turandot et la Bohème...

 

CONCERT Saint-Véran et Sainte-Cécile Dimanche 20 novembre à 16h Hommage à Maurice Duruflé

 

 Professeur d’orgue au CRR de Montpellier, Luc Antonini, né en 1961 à Avignon, commence des études musicales dans sa ville natale avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient six Prix dont celui d’orgue à l’unanimité, dans la classe de Rolande Falcinelli. Sa carrière de concertiste le mène dans les plus grandes villes d’Europe et dans les festivals les plus prestigieux.

 Depuis 1988, il enseigne l’orgue au Conservatoire National de Région de Montpellier. Il est également titulaire de l’orgue Barker et Verschneider de la Collégiale Saint-Agricol d’Avignon, et co-titulaire de l’orgue doré italien de la Métropole Notre-Dame des Doms à Avignon.

   Il tient régulièrement la partie d’orgue d’œuvres symphoniques avec l’Orchestre National de Montpellier et joue également avec diverses formations orchestrales, plus particulièrement avec l’Orchestre Lyrique de Région Avignon-Provence, participant ainsi à la mise en valeur et au rayonnement du Patrimoine Historique des orgues d’Avignon et de sa Région.

  Il a enregistré deux tomes de l'œuvre intégrale pour orgue de Johann Sebastian Bach et l’œuvre intégrale pour orgue de Johannes Brahms pour la firme B.M.G. dans la collection Organa Viventia. Il a aussi participé aux anthologies «Toutes les couleurs de l’orgue» (Sony) et «Nouvelles couleurs de l’orgue» (B.M.G.).

   Luc Antonini est aussi compositeur: Messe «Lux et Origo», pour chœur de femmes, soprano solo, quatuor à cordes et orgue, Messe «Missa Nuova», commande de Musique Sacrée en Avignon, créée en mai 2005. Luc Antonini a également écrit pour l’orgue soliste une série de plusieurs pièces intitulées «Dialogus», pour lesquelles il a obtenu en 2006 le prix Gaston Litaize. Il a orchestré pour grand orchestre symphonique les Trois Danses pour orgue de Jehan Alain, créées en 2007 et écrit une œuvre pour quintette à vent et piano, en 2008.

 

Repost 0
Published by Kabellion - dans Activités
commenter cet article
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 09:44
FILMS ANCIENS samedi 29 octobre à 14h30 Salle Bouscarle à CAVAILLON
Repost 0
Published by Kabellion - dans Activités
commenter cet article
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 14:23
CONFÉRENCE samedi 8 octobre 2016 à 14h30 (Médiathèque de Cavaillon)

 

     Jusqu’au XIIe siècle, l’assistance aux pauvres et aux malades, dans le Midi comme dans l’ensemble de la chrétienté, a relevé de la responsabilité des hommes d’Église: évêques, moines et chanoines prenaient en charge les distributions alimentaires aux affamés et l’accueil des indigents.          

     Avec la « révolution urbaine » caractéristique de la période du Moyen Âge central (XIIe – XIVe s.), l’on assiste à une multiplication et à une diversification des institutions caritatives: non seulement de nouvelles structures d’assistance se mettent en place, comme les confréries et les ordres religieux hospitaliers, mais les villes et même de petites bourgades fondent à leur tour des hôpitaux, des léproseries et des « aumônes », dont le fonctionnement est assuré par les finances municipales. Au même moment les laïcs, au sein de toutes les classes de la société, répondant à la pastorale de la charité promue par les prédicateurs, font des œuvres de miséricorde évangéliques l’un des fondements de leurs dévotions.

    En témoignent en particulier les nombreux testaments par lesquels, en préalable à leurs legs privés, les chrétiens font des pauvres des intercesseurs privilégiés dans la perspective du salut par des dons d’argent, de nourriture ou de vêtements.

    Dans le contexte des pays du Bas-Rhône, l’installation à Avignon au XIVe siècle du Siège apostolique et de la cour pontificale bouleverse les évolutions et réorganise sur une grande échelle l’assistance alimentaire et hospitalière, en redonnant à l’institution ecclésiale un rôle majeur en ce domaine, sans ralentir cependant ce phénomène de municipalisation qui devait s’imposer à partir du XVe siècle.

 

    Ce sujet est en rapport avec l’exposition sur les œuvres de miséricorde, qui se trouve actuellement dans la chapelle d’hiver de la cathédrale de Cavaillon. 

Repost 0
Published by Kabellion - dans Activités
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 20:24
Diaporama présenté pour la première fois... Il sera possible d'acquérir le DVD à l'issue de la projection

Diaporama présenté pour la première fois... Il sera possible d'acquérir le DVD à l'issue de la projection

Repost 0
Published by Kabellion - dans Activités
commenter cet article

Nombre de visiteurs

depuis le 01/11/2010

Rechercher