Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 12:20

teranga-africa-choeur-domitiaLe 21 avril à 20 h 30 à la cathédrale d'Apt aura lieu un superbe concert du Chœur Domitia au profit de l'association Téranga-Africa, au Mali.

 

C'est dans la région de Gossi, au Mali, que s'est établie l'ONG de Sœur Anne-Marie Salomon, avec la création d'un hôpital et d'une maternité destinés aux habitants de toute la région, qui viennent consulter celle que l'on nomme la nouvelle Sœur Emmanuelle, seul médecin à 200 km à la ronde.

 

Dans l'hôpital de Sœur Anne-Marie, les prix sont dérisoires, par exemple 7,60 euros pour une hospitalisation de deux mois. Les piqûres sont payantes mais les vitamines et les 6 kg de mil, distribués une fois par mois, sont remis gratuitement aux hospitalisés, ainsi que le lait en poudre, donné chaque quinzaine aux femmes enceintes et aux jeunes mères.

 

Dans cette région d'Afrique entre Sahara et Sahel où l'espérance de vie est de 45 ans, Kaïgourou était un oasis béni des dieux... jusqu'au 21 août 2011 !

 

A quelques kilomètres en amont de Gossi, le barrage venait de céder, sous des précipitations énormes : 120 mm d'eau en une journée ! Déjà attaqués par les pluies et le vent, les bâtiments  n'ont pas résisté au flot qui entra à 4 heures du matin, ce jour-là. En quelques heures, il fallut sauver ce qui pouvait encore l'être, mettre le lait en poudre dans les containers, le matériel médical, le mobilier de la salle de la maternité... Tout le reste s'est retrouvé sous un mètre d'eau !

 

La petite maternité a totalement disparu. Une catastrophe sans nom pour Anne-Marie qui vivait déjà dans des conditions difficiles.

 

concertavril12.jpgPour faire face aux nouveaux accouchements (300 par an) Téranga Africa doit se mobiliser pour reconstruire en hâte la maternité. C'est pourquoi Téranga Africa a fait appel au Chœur Domitia qui a répondu immédiatement pour donner ce concert à la Cathédrale d'Apt le 21 avril.

 

Le concert sera consacré à Mozart et aux baroques Italiens. Le Chœur Domitia, dirigé par Bernard Viti, sera accompagné par un jeune organiste de talent, David Sénéquier. Tous les fonds récoltés au cours de ce concert du 21 avril serviront à la reconstruction de la maternité. Entrée : 12 €. Venez nombreux !

 

Pour information, le Chœur Domitia donnera 2 autres concerts dédiés à Mozart et à Vivaldi avant l'été. L'un à l'église de Roussillon le 11 mai à 20 h 30, et l'autre à la Lustrerie Mathieu le 8 juin à 19 h.

 

Information/Réservation : 06.32.24.49.87

www.choeur-domitia.com

Partager cet article

Repost0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 19:48

concours-de-labour-a-l-ancienne-cavaillon.jpgLe 17e concours de labour à l'ancienne organisé par « Prouvençau de Cavaioun » : un témoignage des traditions provençales agricoles plus vrai que nature !


Pour la 17e année consécutive l'Association « Prouvençau de Cavaioun » organise ce printemps, un concours de labour au Mas Paul d'Eve (entre St Gobain et le lycée Dumas, quartier « le Grenouillet ») avec aux commandes François Chanavas.


Cette manifestation traditionnelle vous sera proposée le dimanche 29 avril 2012 toute la journée et mettra en concurrence une trentaine de charretiers venus de toute la Provence. Ce concours « à l'ancienne » réalisé avec beaucoup de sérieux par les bénévoles de « Prouvençau de Cavaioun » met les chevaux de trait à l'honneur bien sûr, mais rend aussi hommage aux laboureurs par les démonstrations de leur dextérité et de leur savoir-faire. Les participants devront passer quatre épreuves (labour, puis trois gymkhanas avec ou sans charrette), le tout chronométré !


Journée champêtre et instructive pour tous, en perspective dans la bonne humeur ! Les enfants seront à la fête avec la présence de poneys pour des balades et de château gonflable gratuits. Possibilité de prendre un repas « grillades » et buvette toute la journée. Amoureux des traditions, de la nature ou simples curieux, venez nombreux !


Entrée gratuite

17e concours de labour, Mas Paul d'Eve, quartier Grenouillet, de 10 h à 17 h.

Repas : 10 € adulte, 5 € enfant.

Partager cet article

Repost0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 10:54
accrochage-crucifixion-cathedrale-cavaillon-01.jpg
Le 28 mars a été installé dans la cathédrale le tableau représentant le Christ sur la croix entouré par Saint François de Sales, Saint Etienne et le Bienheureux César de Bus.

Offert par Etienne Vidau en 1699 pour la chapelle des Pénitents Noirs, accroché après la révolution à un mur de la chapelle du Grand Couvent puis transporté en 1966 dans la salle capitulaire de la cathédrale, ce tableau y est resté jusqu'en 2010, soit 44 ans.

Magnifiquement restauré par Marine Victorien, restauratrice cavaillonnaise, et remis dans sa forme cintrée d'origine, il a trouvé une place certainement définitive au retable de la chapelle Saint Joseph.

Cette restauration voulue et financée par l'association Kabellion avec le soutien de la Ville de Cavaillon et du Conseil Général est pour tous une source de joie et de satisfaction : elle témoignera pour les générations futures de l'intérêt porté par les cavaillonnais à leur patrimoine en ce début du 21e siècle.

Rendu à la dévotion des fidèles, ce tableau retrouve par ailleurs tout son sens en cette période de Semaine Sainte.

Raymond Escoffier

Partager cet article

Repost0
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 16:10

Depuis le début janvier 2012, le Chœur Domitia, bien connu à Cavaillon, et dans tout le Vaucluse, a décidé de se doter d'une nouvelle image, plus claire, plus lumineuse, correspondant davantage à sa vraie personnalité.

 

choeur-domitia


Le Chœur Domitia, composé de 48 choristes venant de tout le Vaucluse, est davantage qu'un chœur amateur soucieux de la technique. Ce qui fait son unicité, sa richesse, c'est l'émotion qui se dégage quand on l'écoute. A travers le Chœur Domitia, toute œuvre se pare de « couleurs », ce qui fait la différence entre un bon et un très bon chœur. Le Chœur Domitia souhaite donc affirmer clairement son identité pour exprimer haut et fort la passion pour la musique qui l'anime.

 

Au cours de ce premier semestre, plusieurs concerts sont prévus. D'abord, le Chœur Domitia, toujours à l'écoute des problèmes du monde, va offrir un concert pour Téranga Africa qui œuvre pour la reconstruction d'une maternité au Mali.

 

Puis, souhaitant élargir sa présence dans les villages du Vaucluse, le Chœur Domitia va organiser un concert le 11 mai à Roussillon ; puis le 8 juin à Gargas, c'est une véritable coopération avec la prestigieuse lustrerie Mathieu qui permettra au Chœur Domitia de se produire dans le splendide hall d'exposition de Mathieu Lustrerie.

 

Enfin, désireux de montrer son attachement à la ville de Cavaillon, le Chœur Domitia participera à la Fête de la Musique en donnant un concert sous la verrière de la mairie.

 

Le programme de ces concerts sera en partie composé d'œuvres de Mozart et en partie du nouveau répertoire consacré aux baroques Italiens. Car, cette année 2012 est consacrée aux grands maîtres du baroque italien, et depuis septembre, c'est ce programme que Bernard Viti fait travailler à ses choristes passionnés. Ce sont donc Vivaldi, Caldara, Lotti et Allegri qui seront à l'honneur au cours des grands concerts d'été donnés avec l'orchestre de chambre des Cévennes. Cette année, un jeune contre-ténor de talent, David Sénéquier apportera sa voix extraordinaire aux prestations du Chœur Domitia. Les concerts auront lieu aux dates suivantes :


le 11 juillet à Gordes

le 12 juillet à L'Isle-sur-la-Sorgue

le 13 juillet à Cavaillon

le 14 juillet à Vaison-la-Romaine

le 15 juillet à Apt

 

N'hésitez pas à contacter le Chœur Domitia pour toute information.

www.choeur-domitia.com

06.32.24.49.87

Partager cet article

Repost0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 14:57

Balade historique autour des places de marché

Circuit de découverte de Cavaillon

Samedi 16 juin 2012

En savoir +


Nuit des musées à Cavaillon

Programme des festivités

Samedi 19 mai 2012

En savoir +

 

Programme des Musées de Cavaillon

Printemps 2012 

Nuit des Musées, Journée du Patrimoine de Pays, 20 ans de l'ACJP, visites surprises...

En savoir +

 

La synagogue à l'heure de Pessah

Visite surprise

Les Musées de Cavaillon

Samedi 21 avril 2012

En savoir +

 

Visite surprise 

Petites histoires d'art roman, tout un roman d'histoires...

Samedi 31 mars 2012

En savoir +


Visite surprise

Les vitraux de la chapelle Saint-Véran

Samedi 25 février 2012

En savoir +

 

Visite surprise

Cavaillon d'hier et d'aujourd'hui

Samedi 26 novembre 2011

En savoir +


Visite surprise

De la voie romaine à la Grande Baume

Promenade en colline

Samedi 29 octobre 2011

En savoir +


Ci-dessous, vous pouvez télécharger le programme des Musées.

Printemps 2012

Hiver 2012 

Automne 2011 

Printemps 2011 

Automne 2010

 

Cavaillon, ville romaine

De la cité marseillaise à la colonie romaine

Cabellio, une cité étape

Urbanisme et habitat de la ville antique

Administration et société

Source : Cavaillon Infos

 

Conservation des Musées

22, rue de la République

84300 Cavaillon 

Tél. 04.90.72.26.86

 

Les Musées sur le site de la mairie

Partager cet article

Repost0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 13:10

hotel-d-agar-numero-2.jpgKabellion et Les Amis de l'Hôtel d'Agar présentent

 

Un deuxième Hôtel d'Agar à Cavaillon

 

Par Christian Morand,

Jean Giroud et Dominique Gros

 

Samedi 21 avril 2012

14 h 30

A l'hippodrome de Cavaillon

 

Christian Morand livre pour la première fois au public les découvertes faites dans le nouvel Hôtel d'Agar, situé dans la Grand'Rue de Cavaillon.

 

Authentique demeure des d'Agar depuis le XVIe siècle, cette famille l'a enrichie de décors miraculeusement préservés par le temps.

 

blason-d-agar.JPGfresque.JPG

Partager cet article

Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 14:52

14-18-nos-soldats-temoignent-jean-giroudConférence-diaporama

Par Jean Giroud

 

Les Taillades

Vendredi 30 mars à 17 h 30, salle des associations

 

Caumont

Samedi 31 mars à 18 h, salle du 3e âge

 

Maubec

Mardi 3 avril à 14 h 30, salle des associations

 

Robion

Samedi 7 avril à 18 h 30, salle de l'Eden


Après la conférence, Jean Giroud dédicacera son livre qui raconte la Grande Guerre à travers les témoignages des soldats de tout le canton qui y ont participé.

 

 Présentation de l'ouvrage

 

bateau-france.jpgcas-chabran.jpg

Partager cet article

Repost0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 05:30

Suite aux lois Jules Ferry de 1881 et 1882 instituant l'enseignement primaire public, gratuit, obligatoire et laïque, des écoles communales furent ouvertes.


A Cavaillon, l'école des filles occupa les bâtiments de l'ancien couvent des Ursulines qui se trouvait approximativement à l'emplacement de la cour de l'actuelle école Castil Blaze (côté Grand-Rue). Pour les garçons, la Municipalité acquit la brasserie Bouisseau située près de la place de la Couronne (aujourd'hui place Gambetta) sur un tronçon désaffecté de la route départementale N° 3 d'Avignon à Mirabeau (route de Pertuis).

 

brasserie-bouisseau-cavaillon.JPG

La brasserie Bouisseau sur le plan parcellaire PLM

Années 1850

 

On remarque que le tracé de la future voie ferrée sectionne la route départementale et le canal Saint-Julien. Au levant de la brasserie, un « chemin donné » est créé (actuelle avenue Pierre Sémard). La filiole d'arrosage dite le Grand Rialet qui passe au midi de l'immeuble Bouisseau existe toujours, entièrement couverte aujourd'hui ; elle longe le cours Bournissac et rejoint au Clos, la filiole de l'Évêché qui contourne la ville en suivant le cours Carnot. Après modification des locaux de l'ancienne brasserie (aménagement de salles, construction de préaux, pissotières, clôture et portail...), l'école des garçons ouvrit en 1886.

 

ecole-des-garcons-cavaillon.jpg

Ecole de Garçons - Carte postale F G

Cliché pris vers 1910

 

L'école comprenait un corps principal élevé de deux étages (ancienne brasserie proprement dite) se prolongeant au sud par deux ailes constituées chacune par des salles de classe et un préau, le tout ouvrant sur une grande cour de récréation ombragée de platanes. Le portail et ses deux portillons (œuvre du ferronnier Dibon) donnaient sur la chaussée dénommée aujourd'hui, rue Victor Basch. Le premier étage du bâtiment central était réservé au cours supérieur.


Agrandie au midi, l'école le fut aussi plusieurs fois au nord (classes, nouvelle cantine) et pour finir dans les années 1950 (installation de préfabriqués et construction d'un gymnase en limite du canal Saint-Julien). Après guerre, l'école prendra le nom de Paul Gauthier (1907-1940) en mémoire de cet inspecteur de l'Instruction Publique résidant à Cavaillon, mort pour la France.

 

Les bâtiments se dégradant dangereusement, l'école sera désaffectée à la fin des années 1970 et entièrement rasée à l'exception du gymnase dévolu depuis à des associations sportives (musculation, judo...). Après la démolition, ce vaste espace libre a fait l'objet de plusieurs projets d'aménagement (médiathèque, parking souterrain privatisé...) mais aucune de ces affectations n'a vu le jour. En attendant d'autres destinations - pourquoi pas un jardin public ? - l'ancienne École Paul Gauthier est devenue, faute de mieux, un endroit prisé pour se garer en centre ville.

 

ecole-des-garcons-rue-victor-basch-emplacement-actuel.JPG

Emplacement de l'école – Rue Victor Basch

Etat 22 janvier 2012

 

En arrière-plan, peu d'éléments subsistent de l'école (quelques soubassements et des traces d'arrachements lisibles sur les murs des immeubles voisins). Sur la rue, on peut cependant encore voir la base de la murette de la cour et aussi (miraculeusement épargnées jusqu'à présent) les assises en pierres froides des deux piliers extérieurs des portillons d'entrée. Les platanes, pour la plupart sont toujours là, tout comme l'appellation Paul Gauthier qui par habitude est restée collée aux lieux et désigne le parking, alors que ce nom fut déplacé vers le nouveau collège de la route de Gordes.

 

parking-paul-gauthier-cavaillon.JPG

Nostalgie, nostalgie, quand tu nous tiens...

 

Pour nombre de Cavaillonnais cet emplacement est plus qu'un parking. Les platanes comme les traces dérisoires qui subsistent ça et là, ravivent parfois de lointains souvenirs et de profondes émotions d'enfance. Peut-on oublier la petite école où l'on a usé ses fonds de culottes et passé son Certif ?

 

 certificat-d-etudes.JPG

Le fameux Certificat d'Etudes Primaires

 

Suivons en images en nous laissant guider par un petit Cavaillonnais au début des années 1940.

 

droulas

Les « droulas » s'amusent devant le portail de l'école.

 

 derriere-les-grilles.jpg 

Derrière les grilles !


Enlevées lors de la démolition, ces ferronneries furent sans doute récupérées ; on retrouve les mêmes clôturant une construction récente de Cavaillon.

 

cour-de-recreation.jpg

La cour de récréation


Béret, culottes courtes et gros souliers cloutés... la marque d'une époque ! Au fond, le préau et ses piliers massifs (cour côté voie ferrée).

 

salle-de-classe.JPG

Sérieux, notre petit élève pose dans la salle de classe...


Notons les lourds bureaux en bois et le mur avec son imposant soubassement de carreaux céramique.

 

Quelques photos de classe sur les perrons de l'école :

 

photo-de-classe-01.jpg

Leçon de morale : la curiosité est un vilain défaut !

Décembre 1938

 

photo-de-classe-02.jpg

Février 1941

 

La tenue de monsieur Maurin (à gauche de la photo) en dit long du statut social dont bénéficiait à l'époque un directeur d'école. Croisé aujourd'hui dans la rue on le prendrait pour un banquier !

 

photo-de-classe-meynard.jpg

Classe de Mr Meynard

 

Et pour terminer, une pensée pour les maîtres... En rendant un hommage particulier au plus aimé, au plus pédagogue et au plus emblématique d'entre eux, Pierre Zaccharelli qui toute sa longue vie forma dans cette école et sur les terrains de sports des générations de petits Cavaillonnais.

 

pierre-zaccharelli

Pierre Zaccharelli (1907-2006)

 

Vos réactions, témoignages et photos sont les bienvenus. Cliquez ci-dessous sur Ecrire un commentaire.

 

Robert Sadaillan

Mars 2012

Partager cet article

Repost0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 16:10

castil-blaze-histoire-d-un-quartier.jpgCASTIL-BLAZE

 
Pour beaucoup, ce nom évoque une place de Cavaillon renommée pendant des années pour son marché aux volailles et aux escargots du lundi matin.
Mais qui donc était ce personnage dont le buste trône en son centre, imperturbable sous les platanes centenaires ? Pourquoi lui accorder un tel honneur ? Qui sont les commanditaires et les exécutants de ce monument ? Qui était cette famille Blaze si présente dans les annales de la cité ? Pourquoi parle-t-on toujours de la Commune Libre de Castil-Blaze ?


Autant de questions qui trouveront leurs réponses au fil de ces pages. De la place des Dominicains à celle d'aujourd’hui, du Cavaillonnais François Henri Joseph Blaze au Parisien Castil Blaze, des fêtes de la Révolution à celles de la Commune Libre, vous y découvrirez le portrait d'une figure locale souvent méconnue et l'histoire de l'un des plus anciens quartiers de notre ville.

 

Jean Giroud et Jean-Claude Pieri

Partager cet article

Repost0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 12:08

les-amis-de-purcellJournée du clavecin en France


Dimanche 18 mars 2012 à 17 h 

Cathédrale Saint-Véran de Cavaillon  

 

Les Amis de Purcell

 

Programme du concert

 

 

   

Photo de gauche

A gauche : Rosemay Magnan-Dauvin, soprano

Au centre : Jing Huang, alto

A droite : Annabelle Bayet, soprano

 

En haut, à gauche : Patrice Boinet, clavecin et direction

En haut, à droite : Redouane Hanzazi, ténor

 

En bas, Isabelle Papadopulo, flûte et clavecin

Partager cet article

Repost0

Nombre de visiteurs

depuis le 01/11/2010

Rechercher